Connexion
 

Bourse de Commerce - amphithéâtre Baltard

 

Lundi 12 mars 2012

 

Avec plus de 9 milliards de dépenses récurrentes évaluées sur quelques catégories d'achat, la carte d'achat semble promise à un bel avenir dans le secteur hospitalier.

Lors de ce colloque, organisé par l'APECA en partenariat avec la Direction Générale des Finances Publiques, enquêtes, sondages et témoignages ont permis de cerner les attentes du secteur hospitalier dans le domaine des achats et de leur gestion et les premiers éléments permettent de constater que ce secteur a besoin d'un outil comme la carte d'achat pour rationaliser les processus de dépense. Au-delà des fournitures de bureau, l'alimentation, les fournitures hôtelières et surtout les produits pharmaceutiques apparaissent comme des cibles prioritaires.

 

Une enquête sur les attentes et besoins en matière d'optimisation des processus permet de constater que si les établissements hospitaliers sont bien équipés en logiciels de gestion et de pharmacie. En revanche, les outils plus spécifiques tels que ceux destinés à la gestion des frais de mission ont encore une marge de progression importante.

Un quart des établissements répondants utilisent une plate-forme de centralisation de commande. Pour leur passation, le fax domine, mais Internet est très présent. Les établissements hospitaliers poursuivent de nombreux objectifs d'optimisation des processus achats. Les principaux sont la professionnalisation de la fonction achat, la négociation des prix, mais également la simplification des commandes. Pour y répondre, la carte d'achat est citée par plus de la moitié des répondants et est perçue comme un outil de simplification des commandes, bien appropriée pour faciliter la gestion de la trésorerie.

 

L'hôpital Sainte Anne fait partie des pionniers de la carte d'achat dans ce secteur. Sa mise en place date en effet de 2002, lors des pilotes initiés par le Minefi. En près de dix ans, le programme n'a pas évolué en achats cible et reste essentiellement cantonné aux fournitures de bureau (niveau 3). Les objectifs ont été atteints. La carte d'achat offre de la réactivité, un allègement des processus de commande et des mandatements. Les utilisateurs se sentent valorisés , un retour en arrière est impensable et les perspectives d'évolution sont nombreuses.

Dans certains hôpitaux, l'utilisation de la carte d'achat peut être moins habituelle. Ainsi, à Lorquin, dans l'unité psychiatrique de réinsertion, très éloignée de la maison mère, elle est utilisée pour les ateliers et les sorties avec les résidents : peintures, denrées alimentaires ou achats à l'étranger sur Internet.

A Mantes La Jolie, l'hôpital compte 600 lits et a un budget de fonctionnement de 120 millions d'euros dont 14 millions consacrés à des dépenses d'hôtellerie. L'établissement a mis en place son programme en 2011, avec pour objectif 5 à 6 millions d'euros de dépenses en carte d'achat. Le programme vise à la fois des dépenses de niveau 1 (achat de proximité) et de niveau 3. L'hôpital a proposé la carte d'achat à l'entreprise de nettoyage. petite entreprise qui emploie beaucoup de personnel et dont les principales charges sont salariales. La carte d'achat lui permettant d'être payée plus vite, l'amélioration de sa trésorerie a permis au centre hospitalier d'obtenir de meilleures prestations pour le même prix. La carte d'achat devrait être étendue aux produits de laboratoires, au petit matériel médical et au matériel de radiologie. L'hôpital souhaitant procéder étape par étape pour bien gérer la trésorerie travaille en étroite collaboration avec le comptable public. De même, pour bien coordonner le déploiement de la carte en interne, les achats, la direction financière et la trésorerie travaillent ensemble. Pour le recrutement des fournisseurs, l'aide de l'établissement financier émetteur est très attendue.

 

Lors de la seconde table ronde consacrée à l'évolution de la fonction achat et aux outils dématérialisés les différents intervenants ont évoqué les économies potentielles que représentent les nouveaux outils. Les programmes PHARE (Performance Hospitalière pour des Achats responsables) et PEPPOL (Pan European Public Procurement Online) visent à favoriser leur adoption. Les actions entreprises par le Resah IDF (Réseau des acheteurs hospitaliers d'Ile de France), Concur et Hospit@lis vont dans le même sens: coordination, mise en place réfléchie et progressive sont les facteurs de succès de la modernisation et de la rationalisation des processus.

 

Pascal Thuot

 

En complément, lire l'article du 9 mars

 

Modérateur: Jean Marc Binot, Rédacteur en Chef, Achatpublic.info

en complément, lire l'article du 9 mars

achatpublic.info

 

 La carte d'achat, évolution des usages

 

La carte d'achat, évolution des usages

Etude d'opportunité et bilan des enquêtes dans le secteur hospitalier

 

par Cyril Poignard, Administrateur des Finances Publiques Adjoint, DGFiP

et Solange Ligeret, Secrétaire général, APECA

accéder à la présentation

 

 

 

 

Faciliter la mise en place de la carte d’achat

Faciliter la mise en place de la carte d’achat : rappel des fondamentaux, les

spécificités du secteur

 

par Sandrine Bailly, , Fondateur, SBi Conseil

 

accéder à la présentation

 

 

Un programme 'pionnier': le CHS sainte-Anne

 

par Christian Mauppin ,

Directeur des Achats , de la logistique et des plateaux techniques, Centre hospitalier Sainte-Anne

accéder à la présentation

 

 

Deux tables rondes complétaient ces présentations:

 

 

La carte d'achat, retour d'expériences dans le secteur hospitalier

Table ronde avec la participation de

Thierry Cascales, Adjoint des Cadres, Centre hospitalier psychiatrique de Lorquin,

Georges Casu, Chef de Service Comptable des Finances Publiques de 3ème catégorie , Trésorerie de Mantes

la Jolie,

 

Jean Pierre Girault, Attaché Principal d’Administration hospitalière, Centre hospitalier de Mantes la Jolie,

Christian Mauppin , Directeur des achats, de la logistique et des plateaux techniques, Centre hospitalier Sainte-Anne,

Vincent Carlier, Directeur Grands Comptes, Fiducial Office Solutions,

Christian Rouvière, Directeur des Marchés publics, Rexel,

 

 

Evolution de la fonction achat hospitalière : comment tirer le meilleur parti des outils

dématérialisés ?

Table ronde avec la participation de

Dominique Legouge, Directeur du GIP Resah-Idf,

Thierry Amadieu, Responsable des pilotes PEPPOL France - Adetef,

Frédéric Mercier, Directeur,Hospitalis,

Nicolas Gilibert, Ingénieur Commercial, Concur France

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

15, rue de la Banque 75002 Paris Tél +33 (0)1 47 03 99 08 - Fax +33 (0)1 49 26 03 52


L'APECA, Association des Professionnels Européens de la Carte d'Achat et de la Transaction dématérialisée, est créée le 4 avril 2003. Son objectif est de favoriser le développement et la promotion de la carte d'achat et de la dématérialisation des transactions commerciales.

achatpublic.info

Décision Achats

Digimind

La Lettre des Achats